Au cœur de la capitale, le MR va de l’avant !

 

A un peu moins de 500 jours des élections communales, le MR de la Ville de Bruxelles a ouvert le 14 juin dernier sa permanence en présence d’un public très nombreux. Le local, situé au 39 Rue de la Montagne, dans le centre de la Capitale, se veut être « la maison des citoyens », comme l’a désigné le Sénateur Alain Courtois, tête de liste MR de la Ville de Bruxelles aux prochaines élections communales.

Lieu d’écoute, mais aussi de travail, où se réuniront les 12 groupes de réflexion thématique déjà mis en place, auxquels un 13e est venu s’ajouter ce soir là, sur le thème de la créativité : « On va aller piocher dans le monde des idées que personne n’a utilisées jusqu’ici. En mai 2012, nous présenterons notre programme de façon très originale » a lancé Alain Courtois.

 Les mandataires MR seront présents pour  recevoir et écouter  les citoyens Bruxellois les six jours de la semaine de 14h30 à 17h30.

Le lundi : Alain Courtois,

Le mardi : Christophe Pourtois,

Le mercredi : Marion Lemesre,

Le jeudi : Geoffroy Coomans de Brachène,

Le vendredi : Céline Vivier.

 

Une permanence juridique et fiscale se tient le jeudi et le vendredi de 18h à 20h, et le samedi de 9h30 à 12h30 avec David Weytsman.

Courtois en ligne sur le 14.10.12

Au-delà de l’inauguration, l’adoubement. En attendant l’arrivée du nouveau président du MR Charles Michel, annoncé dans la soirée, ils étaient tous là.
Louis Michel pour incarner la vocation européenne de la Ville-Capitale. Gérard Deprez, par amitié et pour marquer la volonté de rassemblement. Marion Lemesre, pour assumer la passation de témoin. Ainsi que tous les élus libéraux et FDF rassemblés sur le trottoir de la rue de la Montagne pour trinquer devant la permanence du MR en vue des communales d’octobre 2012.

Teint mat et sourire enjôleur, Alain Courtois tient le crachoir. Entouré de ses troupes, il part à la reconquête de la Ville perdue depuis 2000, à partir d’une modeste officine
qui entend narguer le pouvoir socialiste installé à l’hôtel de Ville, quelques centaines de mètre plus loin…

L’homme a la rhétorique facile et le sens du marketing : « Nous n’avions pas de permanence. Elle est là, c’est votre maison. Nous y serons présents pour vous écouter. Nous sommes à 489 jours de l’élection du 14 octobre 2012 », lâche-t-il pour dévoiler le numéro de téléphone de la permanence.

Puis il embraie sur le « souffle nouveau » qu’il entend apporter face à une majorité « à bout de souffle ». Le maître mot : créativité. Face à l’immobilisme de la majorité, au « projet de Thielemans ou de ses successeurs, je ne sais plus qui… » Une pique, encore, à l’échevine socialiste de la Propreté, qui lui « a laissé 27 poubelles devant la porte ».

Ne nous y trompons pas cependant : au-delà des effets de manche, tout porte à croire que le MR privilégie une alliance avec le PS pour revenir au pouvoir. Qu’il ménagera durant la campagne. « Je ne suis pas du genre à critiquer pour le seul plaisir de critiquer », glisse Alain Courtois.

Lequel a déjà dû avaler une première couleuvre : la liste MR ne sera pas ouverte aux candidats flamands, conformément aux exigences du partenaire FDF. « Dans l’état actuel des choses, c’est très clair, dit-il. A moins que nous parvienne un message très clair du VLD, par exemple sur la reconnaissance de Bruxelles comme un Région à part entière ».

Alain Courtois va de l’avant : 12 groupes de travail thématiques ont été mis en place, un 13e est lancé sur le thème de la créativité. « On va aller piocher dans le monde des idées que personne n’a utilisées ici, lance-t-il. En mai 2012, nous présenterons notre programme de manière très originale ».

  Fancis Dubois : Le Soir

Mardi 14 juin 2011: Coktail d’inauguartion de la permanence du MR de la Ville de Bruxelles

Bientôt une permanence locale du MR à la Ville de Bruxelles !

Ce sera sans doute une des premières réalisations tangibles d’Alain Courtois. Ayant constaté qu’il n’y avait pas à Bruxelles de siège pour le MR en dehors du siège national, la future tête de liste MR aux élections communales de 2012 a décidé de créer une permanence locale sur le territoire de la Ville. Le 14 juin prochain en principe, elle sera inaugurée. Elle prendra place rue de la Montagne, en plein centre de la ville, à deux pas de la Grand’Place et de la gare de Bruxelles Central. On en saura plus au mois de juin, mais l’idée est d’y assurer une véritable permanence. Alain Courtois entend en tout cas lui donner également une vocation culturelle en y organisant diverses manifestations et notamment des expositions. Bref, le futur candidat a décidé de s’investir dès cette année dans la capitale et les idées fusent.

Source: La Capitale
%d blogueurs aiment cette page :