Karine Lalieux piège les Bruxellois pour créer le buzz !

Lancée dans la course au buzz, l’Echevine de la Propreté Publique n’a pas suffisamment mesuré la symbolique négative que peut revêtir l’action d’une autorité communale en charge de la propreté se permettant de jeter de faux billets de 50 € sur la voie publique dans le but de piéger sciemment les citoyens pour lesquels une telle somme peut représenter un montant susceptible de boucler une fin de mois difficile en ces temps de crise…

Leur slogan dit « qui salit paye le prix », en l’occurrence, cette fois, c’est « la Ville qui salit » conclut la Députée-Chef de Groupe MR au Conseil Communal de la Ville de Bruxelles Marion Lemesre.

 

Deux Députés-Echevins CDH en colloque chez le Dictateur Lybien Mouammar Kadhafi : « sous le mandat de leur Présidente ou de leur Bourgmestre respectif ? »

 

Ce lundi 24 janvier, la Député-Chef de Groupe MR, Marion Lemesre, interrogera le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles quant à la présence du Député-Echevin Bertin Mampaka à une conférence relative à « l’historique des migrants africains vers l’Europe » organisée par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

 D’autant plus que cette visite, en compagnie du Député-Echevin molenbenkois CDH Ahmed El Khannouss, s’inscrit dans un contexte politique particulier puisque Mouammar Kadhafi venait de regretter samedi la chute du président tunisien Zine El Abidine Ben Ali qui reste pour lui  « toujours le président légal » de la Tunisie.

 Précisons aussi que ce séjour, qui s’est achevé le mercredi 19 janvier dernier, a été totalement pris en charge par le régime libyen.

Selon le site Parlemento.com : « le Frère Rafaa Elmadani », secrétaire exécutif du Forum général des ONG arabo-africaines affirme s’être entretenu le dimanche 16 janvier à Tripoli avec « le maire adjoint de Bruxelles » (Bertin Mampaka) et « la délégation des immigrés africains en Belgique » qui participe à la « conférence historique des migrants africains en Europe ».

 « Ce voyage présenté comme officiel a-t-il fait l’objet d’une décision du Collège ? » demandera Marion Lemesre. Il convient en effet de savoir très précisément si ces deux députés-échevins CDH participaient au colloque de Kadhafi sous le mandat de leur Présidente Joëlle Milquet ou sous le mandat de leur Bourgmestre socialiste respectif Freddy Thielemans et Philippe Moureaux conclut Marion Lemesre…

Au Conseil communal de la Ville de Bruxelles, les mandataires de l’opposition (MR, Open VLD et Ecolo) ont donné une leçon de responsabilité politique aux mandataires absents de la majorité

Ce lundi 6 décembre 2010, les groupes politiques de l’opposition (MR, Open VLD et Ecolo) ont dû une nouvelle fois constater l’absence de quorum de présence des mandataires de la majorité. En effet, au sein du Collège, trois Echevins et le Bourgmestre étaient absents tandis que seule une élue siégeait sur les bancs du CDH ! Or, les points inscrits à l’ordre du jour étaient d’une importance essentielle pour le fonctionnement de nos institutions, avec la présentation et le vote du budget du CPAS ainsi que le vote des douzièmes provisoires !

Le groupe MR attendait notamment aussi des réponses claires et des engagements précis de la part du Bourgmestre en matière de lutte contre la prostitution sur le territoire de la Ville et en particulier dans le quartier Alhambra.

« Depuis le début, votre majorité est bancale » a déclaré la Chef de Groupe MR, « car vous avez notamment fait le choix de multiplier les Echevins empêchés au sein de votre majorité qui cumulent avec des fonctions ministérielles et n’assument plus leur mandat communal !» Les autres chefs de groupe ont également fait remarquer la récurrence de cette absence de quorum ainsi que des séances qui débutent systématiquement en retard en déplorant un tel manque de responsabilité des mandataires de la majorité.

En conséquence, afin d’assurer le fonctionnement des institutions et du CPAS, en particulier, les mandataires MR, Open VLD et Ecolo ont décidé de pallier les manquements de la majorité en acceptant de débattre et de voter les deux points relatifs au budget du CPAS et aux douzièmes provisoires ; tous les autres points ont été reportés à une séance ultérieure.

Finalement, des échevins et conseillers ont rejoint la salle avec plus d’une heure et demie de retard. « Peut-être va-t-on enfin pouvoir aborder les points qui venaient d’être reportés » ironise Marion Lemesre.

%d blogueurs aiment cette page :