La fermeture du Bois de la Cambre: l’asphyxie du sud de Bruxelles s’intensifie !

La Ville de Bruxelles a-t-elle décidé de définitivement entraver toute activité économique sur son territoire ? C’est ce que l’on est en droit de se demander à la lecture du nouveau Plan Communal de Mobilité, concocté par la majorité PS-cdH, qui prévoit ni plus ni moins que la fermeture des 2/3 des artères du bois de la Cambre !

Avec un égoïsme effarant et une absence totale de concertation avec les communes voisines d’Uccle et d’Ixelles, le Collège de la Ville de Bruxelles continue de plomber la mobilité tant pour ses propres habitants que ceux des communes avoisinantes !

Depuis 2005, la circulation à double sens de l’avenue de Diane dans le bois se limitait aux vacances, créant déjà de lourds désagréments pour les quartiers limitrophes. Mais en généralisant la mesure toute l’année, la situation deviendra nocive et dramatique, renvoyant ainsi le flot de véhicules vers des axes déjà amplement saturés matin et soir.

Connaissant la situation fort peu enviable en matière de transports en commun dans le sud de la Région, et notamment l’absence de métro, cette nouvelle mesure s’apparente à une forme de double peine, isolant toujours plus certains quartiers de leur accès au centre-ville, et inversement.

Or, en matière de mobilité, chacun sait qu’il est pour le moins imprudent d’agir par à-coups, et que tel “l’effet papillon”, un petit changement peut avoir de lourdes conséquences, parfois inattendues. La Ville ne peut dès lors agir décemment sans concertation ni prise en compte sérieuse de l’avis de ses voisins directs, et en particulier Ixelles et Uccle, qui auront à supporter les incidences néfastes sur les voiries latérales.

Par ailleurs, la sur-densification du trafic sur l’avenue de Diane découlant de cette décision représentera un risque supplémentaire pour la sécurité, tant des piétons que des automobilistes eux-mêmes. Bien qu’une réduction de la vitesse soit nécessaire au cœur du bois, cela ne signifie en rien qu’il faille éradiquer toute circulation !

« Plutôt que d’agir de façon dogmatique tel un enfant capricieux, il est temps que la Ville de Bruxelles agisse en acteur responsable et fasse enfin preuve d’ouverture ! Faute de quoi, tant la Région que les communes limitrophes exigeront que le bois de la Cambre, propriété de l’Etat Fédéral, ne revienne dans les mains de gestionnaire plus respectueux » indiquent en choeur Geoffroy Coomans et Gautier Calomne, Conseillers communaux à Bruxelles et Ixelles.

Les deux mandataires libéraux interpelleront en ce sens lors de leur prochains conseils communaux respectifs : le lundi 16 avril à Bruxelles et le jeudi 26 avril à Ixelles. Et d’ajouter que le débat sera également porté au prochain Conseil communal d’Uccle par les Conseillers De Bock et Delwart.

Geoffroy Coomans de Brachène Conseiller communal à la Ville de Bruxelles  +32 495 45 44 95

Gautier Calomne Conseiller communal  d’Ixelles   +32 498 54 03 32

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :